Le chien-loup de Saarloos


S’il est une race de chiens qui porte bien son nom, c’est bien le chien-loup de Saarloos. Sa force, sa silhouette et son comportement rappellent énormément le loup. Toutefois, malgré son caractère sauvage, c’est un chien loyal et obéissant.

Les caractéristiques du chien-loup de Saarloos

Peut-être êtes-vous attiré par le chien-loup de Saarloos. Avant d’opter pour l’achat ou l’adoption d’un chiot de cette race, il est nécessaire d’en connaître les caractéristiques pour que votre cohabitation se passe bien :

  • Le chien-loup de Saarloos a une taille allant de 60 à 75 centimètres au garrot, pour un poids allant de 30 à 45 kilos. C’est donc un chien de grande taille, très puissant.
  • Son poil est mi-long et prend des couleurs variées : gris, brun foncé, blanc, beige clair, sable. Il a un sous-poil abondant pour le protéger du froid pendant l’hiver.
  • Sa tête ressemble énormément à celle du loup, avec ses oreilles triangulaires aux bouts arrondis. Elles sont d’excellents indicateurs de l’humeur du chien, car elles bougent en fonction de ses émotions. Il a les yeux en amande de couleur jaune.
  • Il appartient à la catégorie des chiens bergers et bouviers.

L’origine du chien-loup de Saarloos

« Saarloos » fait référence à l’éleveur de chiens qui a créé la race. En effet, le chien-loup de Saarloos est à l’origine né dans un élevage néerlandais, lorsque Leendert Saarloos, un éleveur de chiens a croisé un berger allemand avec une louve européenne de Sibérie dans les années 1930.

Cela explique pourquoi cette race est peu connue en dehors des Pays-Bas. Le caractère du loup l’emporte sur celui du berger allemand dans le comportement et la morphologie de cette race.

Le comportement du chien-loup de Saarloos

Avant de craquer et rechercher des annonces de chiens à vendre, il faut prendre en compte en caractère de cette race. Le chien-loup de Saarloos est très dynamique : il a besoin d’exercices quotidiens pour pouvoir se défouler. Ce n’est pas un chien adapté à un appartement ou à des maîtres casaniers.

Il a l’esprit très vif et très indépendant, mais il est très loyal vis-à-vis de son maître, qu’il considère comme l’alpha, le chef de meute. C’est à cette seule condition qu’il accepte d’obéir. Il est très méfiant vis-à-vis des inconnus et, comme le loup, préfèrera fuir devant le danger plutôt que d’affronter une menace – ce qui n’en fait pas un chien de garde idéal !

En revanche, il est très fidèle et attaché à sa « meute », et sera donc un chien parfait pour des maîtres qui aiment comme lui les grands espaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *